Les tribulations d'Anaïs

Avec des vrais morceaux de moi dedans

10 octobre 2010

Quand on aime on ne compte pas

basket_blogça y est la saison de basket a commencé!
Notre premier match avait lieu jeudi soir et ça a bien commencé avec une victoire. L'équipe d'en face m'avait été décrite comme des joueuses "old and nasty" et elles n'ont pas failli à leur réputation; c'était un match très physique et nos adversaires étaient râleuses et pas avares de vilains coups de coude, je me suis retrouvé 2 fois à terre "séchée" par un contact rude. Le gymnase était un peu bizarre, deux terrains de basket à côté avec donc 2 matchs en même temps.

Samedi, rebelote avec un nouveau match. Et cette fois-ci une défaite, nos adversaires étaient rapides et très adroites et on a perdu assez logiquement.
Après avoir fait une faute en essayant de contrer, mon coach m'a alors demandé de ne pas chercher le contre lorsque je me retrouvais toute seule pour stopper une contre-attaque mais de me stopper et de ne pas bouger pour chercher la faute offensive. Conseil que j'ai immédiatement mis en application, résultat 3 fois de suite je me suis retrouvé au sol après des chocs assez intenses mais ça a fonctionné puisqu'à chaque fois la joueuse en face prenait une faute offensive. ça commençait d'ailleurs à ressembler à un sketch car c'est arrivé 3 fois de suite en quelques minutes avec des actions très similaires. La différence avec le match de jeudi soir c'est que les joueuses ne le faisaient pas exprès et s'excusaient (celles de jeudi soir en plus de le faire exprès, râlaient pendant 10 minutes auprès de l'arbitre lorsqu'il leur sifflait une faute offensive).

Prochain match: mercredi. Cette saison commence sur les chapeaux de roues: vu qu'on a l'entraînement lundi soir, en 2 semaines on se voit à peu près tous les 2 jours soit pour un match, soit pour un entraînement.

La principale différence avec le basket en France, c'est qu'ici il faut être riche pour pouvoir jouer.
Comme en France, on doit payer une licence pour pouvoir jouer (100 euros) mais il faut aussi qu'on paye 5 euros à chaque entraînement et qu'on achète son maillot et son short (on peut les revendre quand on quitte l'équipe). Il faut savoir qu'en Irlande, toutes les subventions pour le sport vont aux sports gaëliques: foot gaëlique et hurling (et pourtant les joueurs de ces sports n'ont pas le droit d'être professionnels et donc de recevoir de l'argent).
Résultat pour les autres sports, les gymnases sont privés donc on doit les louer (d'où les 5 euros que l'on paye à chaque entraînement.) Parfois on doit même payer pour entrer dans le gymnase que l'on soit venu pour jouer ou regarder le match (comme jeudi soir où on a dû payer 2 euros pour entrer dans le gymnase, (heureusement qu'on a gagné parce que payer pour perdre....).

Posté par yucata à 13:33 - Basket - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    bah dis donc il faut être motivée pour jouer au prix que cela coute...
    courage a toi j'espère que tes futures adversaires essaierons de t'éviter
    bises a plus

    Posté par carlyn, 11 octobre 2010 à 19:54

Poster un commentaire