Les tribulations d'Anaïs

Avec des vrais morceaux de moi dedans

25 avril 2014

La vie du mur

Nous nous doutions que le mur allait nous prendre du temps car il faut maintenant s'en occuper, le nettoyer, s'assurer qu'il y ait toujours des craies...Mais nous ne pensions pas qu'il aurait autant de succès et prendrait autant de place dans nos vies quotidiennes.

Lundi soir, 48 heures après son ouverture nous avons déjà dû le nettoye car il était plein et il n'y avait plus de places pour écrire. Mercredi soir, rebelote mais point positif nous progressons sur la technique du nettoyage et la tâche est effectuée en 45 minutes à trois personnes. Jeudi soir, nouveau nettoyage cette fois-ci le mur n'est pas plein mais des petits plaisantins l'ont rempli d'insanités (dessins de pénis, grossièretés en tout genre, insultes...). Là encore nouveau record, 20 minutes toujours avec une équipe de 3.

Mardi nous avons eu aussi la surprise d'apprendre que notre boîte de craies avait été volé mais 2 jeunes filles d'une entreprise de marketing nous apprennent sur notre page Facebook qu'elles ont été remettre une boîte et aiment beaucoup le mur.

Jeudi un journaliste découvre le mur et poste un message sur Twitter pour savoir qui en est à l'origine. Un de nos amis lui répond sur twitter en le redirigeant sur notre page Facebook. Il nous contacte dans la foulée pour savoir si nous pouvons lui envoyer des infos et pourquoi pas faire un interview. Nous lui répondons affirmativement et attendons maintenant sa réponse.

Ce soir, petite séance photo au pied du mur avec une photographe qui a créée une page Facebook et prend en photos les habitants de Cork: Humans of Cork (inspiré du très célèbre Humans of New York). Elle aussi adore le projet.
Nous découvrons aussi quelques tags fait à la bombe et pas à la craie. Pas grave, nous prévoyons de venir passer un petit coup de peinture dessus ce week-end et cela sera réglé.

Petite discussion aussi avec le propriétaire du magasin qui a reçu quelques plaintes, il y a parfois du bruit le soir et il a vu les fameux dessins du jeudi. Nous croisons ensuite une dame habitant dans la rue et réalisons qu'elle est à l'origine des plaintes auprès du commerçant. Nous tentons de la rassurer comme nous pouvons et lui disons que nous espérons que les choses vont se tasser. Mais nous sentons qu'elle fait partie des inévitables gens qui se plaignent quoi qu'il arrive.

Bref, beaucoup d'animations autour de ce mur! Nous ne sommes pour l'instant pas inquiètes de la dame qui se plaint et des dessins grossiers et si cela devient ingérable pour le bruit nous déplacerons le mur (on a déjà d'autres endroits en tête). Pour les dessins, cela fait partie du jeu que chacun puisse écrire ce qu'il veuille, on espère juste que le ratio de messages "positifs" versus grossiers soit en faveur de la première catégorie comme c'était le cas les tous premiers jours de la vie du mur.

Pas facile d'être des artistes...Mais nous sommes toujours autant excitées par ce projet et recevons beaucoup de messages positifs, de félicitations et de "likes" sur Facebook.

Posté par yucata à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire