Les tribulations d'Anaïs

Avec des vrais morceaux de moi dedans

17 août 2014

Une histoire d'argent

Nouveau petit tour au marché central en ce jeudi matin, nous achetons quelques pains boliviens afin de nous concocter quelques sandwichs tomates/avocats dont nous raffolons. Puis nous profitons du wifi de l'hôtel pour organiser nos prochains jours (réservations d'hôtels, et d'excursions pour visiter les mines notamment). Ensuite nous nous rendons à la gare routière afin de prendre le bus pour Potosi. Le bus est plutôt confortable et les 3 heures de voyages se passent bien (l'occasion d'admirer encore et toujours les somptueux paysages).

01a379dd0b7caf672eb177a4006f07f512b35b09a6

015703da845f9936e1b1b6488ea48cbbab27bdaafe

DSC_0424 (2)

Changement de température à l'arrivée à Potosi, nous sommes de retour à plus de 4000 mètres d'altitude et il fait sacrément froid! Ca change de Sucre. Mais cette fois-ci l'altitude ne nous pose aucun problème, et nous nous baladons tranquillement dans les rues de Potosi. Cette ville a perdu de sa grandeur d'antan (elle fut un temps la plus grand ville de la planète lorsque de l'argent fut découvert accidentellement et que les espagnols ont commencé à exploiter les mines, réduisant au passage les indiens à l'esclavage). Il s'agit cependant d'une jolie ville, intéressante à visiter. Nous n'aurons pas le temps de visiter le musée de la monnaie retraçant toute cette histoire d'escalavagisme et de l'exploitation des mines, dommage.

DSC_0427

DSC_0430 (2)

DSC_0435 (2)

DSC_0437 (2)

DSC_0439 (2)

Nous nous rendons également au bureau de l'agence avec qui nous allons visiter les mines (The big deal tour). C'est une agence tenue par des mineurs et la réponse de Jesus le gérant à notre email nous a beaucoup plu. Le personnage est fidèle à l'impression que son email nous avait fait: Jesus est drôle, très sympa et passionné par son métier. Il nous décrit en détail la visite du lendemain et nous explique aussi que ce soir il va y avoir une fête pour les mineurs donc beaucoup d'alcool. Il nous conseille de pas traîner trop tard dans les rues. Effectivement nous sentons l'excitation dans les rues et décidons d'aller dans un petit resto qui fait les meilleurs "saltenas" de Bolivie mais nous n'avons pas bien lu le guide, ce n'est ouvert que le matin. Tant pis, nous remettons ça à demain matin et nous rabattons sur un resto qui sert de la viande de lama. Et bien c'est plutôt bon la viande de lama, et nous constatons l'effet des guides touristiques: 2 autres couples de français choisissent aussi ce resto. Une fois ce bon repas terminé, nous rentrons à l'hôtel pour une bonne nuit de sommeil avant la visite des mines. Une journée des extrêmes nous attend en effet demain.

Posté par yucata à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire