Les tribulations d'Anaïs

Avec des vrais morceaux de moi dedans

15 juin 2014

Escale chilienne

Il est là tout frais, l'épisode 1 de mon voyage en Bolivie! Pas trop tôt se dit 100drine

Ca y est c'est enfin le départ pour la Bolivie, enfin presque. Notre programme comprend d'abord une étape d'un jour et une nuit à Santiago (Chili). Marianne y a des amis, dont Felipe qui peut nous héberger. Le trajet commence vendredi à 10h avec un bus pour Dublin ensuite un premier vol: Dublin-Amsterdam. Puis on enchaîne avec Amsterdam-Santiago avec une escale à Buenos Aires. Nous arrivons enfin à Santiago le samedi matin.
Une fois nos bagages récupérés nous retrouvons Felipe qui nous attend, il nous emmène chez lui pour que nous déposions nos bagages. Et c'est ensuite parti pour pour une visite express de Santiago et ça commence par quelque chose de typique: une marcha (manifestation). Le Chili a été secoué de grèves et manifestations en 2011 après un mouvement étudiant de contestation sévèrement réprimé. Felipe nous informe que depuis le pays est en train de changer profondément, la population parle beaucoup de politique, débat de l'avenir du pays et les manifestations font parties du quotidien. Là il s'agit de la Frigid Barjot locale, enfin le mouvement ecclésiatique qui manifeste contre le mariage gay et l'avortement (qui n'est pas autorisé au Chili).

DSC_0021

DSC_0030

Petit cours sur le Chili par Felipe

Nous continuons notre balade et visitons un joli parc. L'occasion de goûter une spécialité: le mote con huesillos, un genre de jus de fruit avec dans le fond une pêche et du maïs, c'est très bon.

DSC_0036

01b7520246f79c07eed2a5b9ad4633ba4ea1496948

01305605bde4054701a3ed8dbe53c0633cfb9510a7

DSC_0042

Un peu pollué Santiago non?

DSC_0048

Après quelques photos, suite de la balade et nouvelle manifestation! Il s'agit cette fois de la Gay Pride. C'est avec joie que nous constatons qu'il y a beaucoup plus de monde que chez les cathos anti-mariage gay.

DSC_0065

Nous sommes juste à côté d'un centre d'art gratuit, nous entrons donc et que découvrons-nous? Un cousin du mur "Before I die"! Cette fois-ci il s'agit de "L'amour c'est". Le mur n'est plus entretenu, pas de craies et quelques graffitis à la peinture mais quel plaisir de tomber dessus par hasard.

013f9457ff037089cbe36548b22493ab48584c6ace

Nous prenons alors un taxi pour nous rendre dans une banque et un bureau de change car depuis notre arrivée nous n'avons pas un sou en poche. Après avoir retiré des dollars chiliens, nous en échangeons contre des bolivianos et le tour est joué, nous voilà fin prêtes pour notre voyage.
Nous apercevons de nouveau la Gay Pride qui se termine et beaucoup de véhicules blindés militaires (dont la carrosserie a visiblement souffert de nombreux jets de pierre au vu des impacts). Ils font partie du quotidien car Felipe nous le redit les manifestations à Santiago sont quotidiennes.

010a67a5e0f169a84adb5da62063b13b434864c124
Il est 17h Marianne et mois commençons à ressentir la fatigue du voyage. Felipe nous emmène alors dans un restaurant traditionnel pour nous faire goûter une autre spécialité: terremoto (tremblement de terre), un cocktail à base de vin blanc. Nous aimons immédiatement le resto, ça a l'air typique et alors que je prends Marianne en photo près d'un tonneau un serveur nous emmène une grosse jarre d'alcool et 2 pailles pour faire de meilleures photos.

014f13b08de30a7c65c2e240879f140d82ef923737

01f99d4bb36604656bed6eee2f36149b27a69aa7de

Puis nous entamons un joyeux repas accompagné de terremotto. Nous en profitons pour apprendre un nouveau vocabulaire typique du Chili et notamment des insultes et autres grossièretés. Un autre serveur s'en mèle et rajouter des nouveaux mots à notre liste. Ita une autre amie de Marianne nous rejoint et déballe les cadeaux que lui a ramené Marianne.

01f095ed76c47bb574c7ba9d0f5938ed04701b5a2d

01c97140c1568006dd67c570d7ec0a445e3da83044Tâche importante le touillage du terremotto

01738e7ccc317cc3abfdefaa193ccc46038c7b2647Felipe a l'habitude, il fait ça en toute décontraction

01dfca2419819850f5ee1c71c6ee8f7c8998c5c920

01660265d37d58d42b658f7d6b773a2f8e73fbfa3c

01c8ba020a32a8b44d2a98e475303d099d01eb0620En plein cours d'espagnol

01eafca8b4fc0ce45a9aae069b836f435cc2a1a154

Nous sortons finalement du resto à sa fermeture vers 21h et nous dirigeons vers la gare pour admirer ce batiment dont l'architecte n'est autre que Gustave Eiffel.

01a68702a7ad41b29f68ef5ae4d0c4ad0f76d93ae8

Petite pause pour déguster une glace et nous décidons de rentrer chez Felipe car Marianne et moi sommes épuisées.

DSC_0094

Après une bonne nuit réparatrice, nous passons quelques coups de fils pour organiser nos premiers jours en Bolivie et nous voilà à l'aéroport il est temps de mettre le cap sur la Bolivie! Arrivées à la Paz nous n'aurons que 2 heures pour récupérer nos bagages, passer l'immigration et reprendre un vol pour Cochabamba, nous redoutons également l'altitude (l'aéroport de La Paz est à plus de 4000m d'altitude et Santiago est au niveau de la mer ou presque).  Espérons que tout se passe bien...

015fa40fba2bd3379b8957cf455599388fc6aed97b

Juste avant le départ pour la Paz, jusque là tout va bien

Posté par yucata à 20:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    la suite, la suite!

    Posté par 100drine, 26 juillet 2014 à 11:16

Poster un commentaire